Opening a new window on the universe

GW170814 is the first published event observed with the Virgo LIGO three detectors : the black hole coalescence discovered is for the first time précisely localized in the sky.

Link to the paper https://tds.virgo-gw.eu/GW170814, (2

Cordes cosmiques et ondes gravitationnelles par Mairi Sakellariadou

Sous le titre "GW190521: Unexpected Black Holes Collide", la NASA publie comme image du jour l'illustation créée par Raúl Rubio du Virgo Valencia Group.


GW190521 VignetteVirgo et LIGO annoncent la détection de la fusion d'un couple de trous noirs extraordinairement massifs : deux trous noirs de 66 et 85 masses solaires, qui ont généré un trou noir d'environ 142 masses solaires. Le trou noir final est le plus massif jamais détecté en ondes gravitationnelles. Il se situe dans une plage de masse à l'intérieur de laquelle aucun trou noir n'avait jamais été observé, que ce soit via des ondes gravitationnelles ou via des observations électromagnétiques. Cet événement pourrait aider à expliquer la formation de trous noirs supermassifs. De plus, la composante la plus massive du système réside dans une gamme de masse interdite par la théorie de l'évolution stellaire, ce qui remet en question notre compréhension des étapes finales de la vie des étoiles massives.

kilonovaLes kilonovas sont des événements astronomiques associés à la fusion d'une étoile à neutron avec un autre astre compact (étoile à neutrons ou trou noir), lors d'une collision. Leurs ejectas contiennent des isotropes lourds riches en neutrons qui les rendent visibles dans l'optique et le quasi-optique en raison du chauffage qu'entraine leur décroissance radioactive. Prédites il y a plusieurs années, la première détection confirmée d'une kilonova s'est produite en 2017, lors de la première observation d'une onde gravitationnelle émise par la fusion de deux étoiles à neutrons. On estime cependant que plusieurs kilonovas ont été déjà observées, liées à des sursauts gamma courts.

 

Publication d'une nouvelle méthode générale pour trouver des contreparties en rayons gamma aux événements gravitationnels, pariculièrement intéressante pour le cas détections par une seule antenne gravtationnelle.

by   , et al.

Bienvenue

L’unité de recherche Artemis réunit des spécialistes des lasers et du traitement du signal, des mathématiciens, des astrophysiciens des objets compacts pour créer des antennes d’un type nouveau, détectant des ondes gravitationnelles : Virgo, LISA, Einstein Telescope. La recherche sur les lasers de puissance, les mesures de distance extrèmes et la modélisation de sources cosmiques et de leurs signaux, les études multimessagers utilisant les ondes gravitationnelles sont au coeur de l’activité d’Artemis.

Directeur : Nelson CHRISTENSEN

Artémis UMR 7250

Boulevard de l’Observatoire CS 34229 - F 06304 NICE Cedex 4 Tél. : +33 (0)4 92 00 30 11 - Fax : +33 (0)4 92 00 30 33

Copyright © 2015 - oca.eu - Tout droit réservé.

Publications récentes

PARTENAIRES ET RESEAUX

REFIMEVE+

Refimeve

Label Investissement d'Avenir

FIGARONET

Figaronet

MIGA

A new gravitation antenn

FIRST TF

Réseau First TF

logo UNS
Aller au haut