Virgo est un détecteur de l’extrême dont les performances reposent en premier lieu sur les propriétés exceptionnelles des lasers et des miroirs. C’est au CSNSM et au LAL, à Orsay que ces méthodes utilisées aujourd’hui ont été développés sous la direction d’Alain Brillet, avant que l’équipe ne rejoigne l’Observatoire de la Côte d’Azur. Le design optique de Virgo a été guidé par la modélisation initiée et développée par Jean-Yves VINET. Celle-ci est toujours utilisée pour les développements actuels.

Dans cette video, Alain Brillet est interviewé à Nice le 30 septembre 2017, à l'occasion de sa médaille d'or.

 

 

Dans la  video (1h07mn, 2004) suivante enregistrée à l'ENS, Alain Brillet parle de la détection du rayonnement gravitationnel par Virgo, LISA, et par des projets futurs

http://savoirs.ens.fr/expose.php?id=151

 

la video suivante (1h28mn, 2005) due au CERIMES  a été enregistrée lors d'une conférence à l'Institut Astrophysique de Paris

https://www.canal-u.tv/video/cerimes/les_ondes_gravitationnelles_et_leur_detection.9368

 

La première détection des ondes gravitationnelles par la collaboration LIGO-Virgo, le 14 septembre 2015 (GW150914) confirme à la fois leur existence et celle des trous noirs, deux des prédictions de la relativité générale d'Einstein.

Voici quelques liens intéressants au sujet de cette détection et des trous noirs :

 

 

Plus dinformations sur Virgo (photos, évenements...) sur le site de la collaboration

 

 

  Artemis est à l'origine de Virgo. Voici quelques documents sur Virgo depuis la décision de construire Virgo jusqu'au rôle de Virgo dans la première déctection des ondes gravitationnelles